Séville, la Giralda et sa splendide Cathédrale

Publié le par 001212

Mots clefs : Cathédrale de Séville, Espagne, Week end en Europe, Art gothique

 

Escapade hivernale à Séville…

J’ignorais tout de cette ville dont on m’avait dit que c’était une des plus belles villes du monde. Un peu fâchée avec l’Espagne depuis mes fréquents séjours modeux à Barcelone, je venais dans la capitale de l’Andalousie sans grande conviction.

Erreur.

Outre le bonheur de profiter d’une lumière printanière et de températures plus que clémentes (20/25°C) en février, j’y découvre splendeur sur splendeur…

La première d’entre elles, la cathédrale, joyau gothique (la plus grande construction gothique du monde) et résultat des mélanges et influences qui caractérisent cette ville, portail entre l’Orient et l’Occident.

 

Image-4.png

 

Couvrant plus de 23.000 m2, couronnée par la tour Giralda, ancien minaret de la mosquée construite à l’origine (au XIIème siècle) qui abrite aujourd’hui le clocher monumental.

 

La construction de la cathédrale de Séville commença en 1401, symbole de la victoire de la Chrétienté sur le monde musulman. Le but fut alors de construire une église « si grande que ceux qui la verraient prendraient ses constructeurs pour des fous ». La construction continua au cours des siècles avec l’ajout de chapelles et de dépendances (notamment à la Renaissance) pour se terminer au début du XXème siècle.

 

Aujourd’hui cœur de la ville, porte d’entrée vers le palais de l’Alcazar, la cathédrale est encore plus époustouflante à l’intérieur qu’à l’extérieur.

 

Cathedrale-7.jpg

 

Témoignages de la richesse sévillane du Moyen Age, tout n’est que dentelles de pierre et de bois, or et marbre.

 

Cathedrale-4.jpg

 

Etonnamment préservé (comme la plupart des sites à Séville), chaque détail est une merveille, des plafonds

 

Cathedrale-2.jpg

 

Aux grilles, splendides ouvrages de fer forgé, en passant par la minutie de chaque sculpture.

 

Cathedrale-3.jpg

 

La montée (un peu sportive) de la Giralda, qui permet d’accéder au clocher

 

Cathedrale-6.jpg

 

Et d’admirer la haut de la cathédrale

 

Cathédrale 12

 

Et la « cour des Orangers » (arbre omniprésent à Séville grâce auquel la ville embaume...),

 

Ainsi que les toits du quartier de Santa Cruz, partie du « Centro » historique de Séville, merveille de ruelles, véritable décor de cinéma, où le mystère l’emporte à chaque coin de rue.

 

Cathedrale-14.jpg

 

Conseil d’amie : si vous disposez de 2 ou 3 jours, d’un budget d’environ 400/450€ par personne (environ 150€ le vol avec la compagnie Vueling + hôtel dans le centre + repas – 15 à 20€ par repas + entrées dans les différents monuments), n’hésitez pas : faites un saut à Séville, vous ne serez pas déçus….

Vraiment, j’insiste !

 

 

Commenter cet article

marieclaire 14/02/2011 18:14


C'est bien le souvenir que j'en avais,j'y suis allée l'été par une forte chaleur mais les rues sont animées car d'immenses toiles blanches,tendues entre les maisons abritent le passant;j'ai aimé la
diversté de cette ville que vous faites bien ressortir dans votre article de qualité comme toujours!!